Régie publicitaire
Cameroun
CAMEROUN – TERRORISME: LE SOUTIEN AUX ARMEES AFRICAINES EN DEBATS A YAOUNDE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Actu Cameroun   
Vendredi, 08 Juin 2018 11:42

Des experts militaires venus de plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs, débattent à Yaoundé, des questions liées au soutien à apporter aux armées africaines pour lutter contre le terrorisme. Cette réflexion, se tient dans le cadre de l’appui du gouvernement Japonais, à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), à l’Ecole internationale des Forces de sécurité (EIFORCES), portant « soutien à l’EIFORCES pour la construction des capacités africaines d’intervention de paix et de sécurité.» Les débats en cours au Cameroun, devraient aboutir sur une réforme de l’Association africaine des Institutions de Formation au Soutien à la Paix (African Peace Support Trainers Association –APSTA), dont Yaoundé souhaite abriter le secrétariat exécutif.

 
DROITS DE L’HOMME AU CAMEROUN : 175 POURSUITES INITIEES CONTRE DES REPRESENTANTS DE LA LOI EN 2016 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Journalducameroun   
Vendredi, 08 Juin 2018 11:33

L’information est contenue dans un rapport produit par le Cameroun à l’intention du Groupe de travail du conseil des Nations unies pour les droits de l’Homme. Le gouvernement camerounais a engagé des actions pour lutter contre l’impunité des personnels chargés de l’application de la loi [gendarmes, policiers, magistrats, autorités traditionnelles…, Ndlr]. C’est ce qui ressort de son rapport sur la situation des droits de l’Homme présenté le 16 mai devant l’organisme onusien responsable des questions y relatives. Ledit document révèle que 175 poursuites judiciaires ont été engagées contre ces agents publics en 2016.

 
CONCOURS D’ENTREE DANS LES GRANDES ECOLES: DES PARENTS ESCROQUES A EBOLOWA PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Journal du Cameroun   
Jeudi, 07 Juin 2018 11:07

Ils ont déposé plainte contre Salomon Nna, qui leur a pris de l’argent et garanti que leurs enfants seraient admis. Une plainte pour escroquerie a été déposée à la division régionale de la Police judiciaire du Sud (Ebolowa) contre Salomon Nna. Le secrétaire permanent à la délégation régionale du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) doit s’expliquer sur de l’argent pris aux parents de candidats à différents concours d’entrée dans les grandes écoles. Salomon Nna aurait collecté près de huit millions de francs CFA à des parents entre janvier et février 2018, en leur promettant de pouvoir faire intégrer leurs enfants à l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique d’Ebolowa (région du Sud), à l’Ecole normale supérieure de Bertoua et à l’Ecole nationale polytechnique de Yaoundé.

 
L'ETAT DU CAMEROUN PRONONCE LA RECEPTION PROVISOIRE PARTIELLE DU SECOND PONT SUR LE WOURI CONSTRUIT PAR LE FRANÇAIS SOGEA SATOM PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Investir au Cameroun   
Jeudi, 07 Juin 2018 11:02

Les membres statutaires de la commission relative aux travaux sur le second pont sur le Wouri ont paraphé, le 31 mai, à Douala, le procès-verbal de réception provisoire partielle de l’ouvrage confié à l’entreprise française Sogea Satom. La commission était présidée par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi. Selon les sources autorisées, cette réception provisoire partielle concerne, entre autres, la section courante du côté de Bonabéri, l’accès à l’ancienne route nationale n°3 au niveau de l’ancien pont côté Bonabéri jusqu’au giratoire de Bonassama, la plateforme ferroviaire du point kilométrique (pont Cami), les superstructures de l’ancien pont, le viaduc routier de la culée CO à la culée C8, y compris les superstructures et les équipements, etc.

 
CAMEROUN: CONDAMNE A 5 ANS DE PRISON, LE FILS DE L’INTERNATIONAL MARC VIVIEN FOE DECEDE N’AURAIT PAS EU UNE VIE FACILE CES DERNIERES ANNEES PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Actu Cameroun   
Jeudi, 07 Juin 2018 10:52

Du fait d'être le premier fils de la famille, Marc Foé Scott a subi des pressions. Dans le verdict de 5 ans d’emprisonnement ferme rendu par la cour d’assises de Lyon, le témoignage de sa mère a pesé de tout son poids. Cette dernière a expliqué à la cour, que son fils a tout de même subi des pressions. Premièrement parce que par rapport à la culture africaine en général et camerounaise en particulier, le premier fils est celui qui remplace le père et devient ainsi le chef de famille. Deuxièmement comme toute mère, son souci était de voir son fils se faire une place sous le soleil.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 1304
 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions