Régie publicitaire
Les intox sur la santé en Afrique : comment repérer ces conseils bidons ? (1/2) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par France 24   
Lundi, 12 Mars 2018 16:34

Les conseils santé distillés à coup de vidéos sur les réseaux sociaux en Afrique de l'Ouest ne manquent pas et sont souvent allègrement partagés. Pourtant, certains, au-delà d'être loufoques, sont de la désinformation qui peut parfois avoir de graves conséquences. Avec le site de vérification des faits Africa Check, notre rédaction a enquêté sur le phénomène et identifier quelques techniques pour repérer les intox.Perdre du ventre grâce à une recette miracle venant du Sénégal, guérir de maladies grâce à des produits du quotidien ou soigner un cancer avec une méthode incroyable… les conseils "santé" sur Facebook, WhatsApp ou YouTube sont parfois pour le moins surprenants.

Ce qui n’empêche pas certains internautes de les prendre tout à fait au sérieux. Nous avons identifié quatre exemples significatifs.

 

1/ Les "produits naturels miracles" qui soignent les maladies : le cas du gombo

L’un des produits redondants, c’est le gombo, un légume vert méconnu en Europe, mais très consommé dans plusieurs pays africains. Chaque année, lors du mois d’octobre consacré à la sensibilisation au cancer du sein, des articles ressurgissent prêtant des propriétés miracles au gombo.

La dernière en date : selon plusieurs vidéos inspirées d'un article datant de 2016, le gombo éliminerait 72 % des cellules responsables du cancer du sein. L’article a été partagé plus de 150 000 fois, selon l’outil Crowd Tangle, principalement sur des groupes et pages Facebook d’Afrique de l'Ouest.

Pourquoi c'est faux

Comme l’explique Africa Check, il n’existe en fait aucune étude scientifique indiquant de lien entre la lutte contre le cancer du sein et la consommation de gombo. Le docteur Mame Mbayame Guèye Dione, nutritionniste, explique notamment dans cette interview à l’émission radio d’Africa Check :

Je n’ai connaissance que de deux études menées sur le gombo : la première était faite sur des souris et montre que le gombo pouvait diminuer le taux de glucose dans le sang. La deuxième étude avait été menée au Sénégal par le laboratoire de biologie animale de la faculté des sciences de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar dans le cadre d’une thèse d’une étudiante nigérienne, qui montrait que le gombo pouvait faire baisser le taux de cholestérol et la tension artérielle. Mais rien de plus.

Le conseil d'Africa Check : "Ce type de vidéo doit immédiatement vous mettre en alerte"


Pourtant, cette vidéo continue régulièrement de circuler sur plusieurs groupes Facebook au Sénégal, comme l’explique Assane Diagne :
Souvent, ces vidéos sont construites de la même façon : elles ne sont pas tournées par des professionnels, le sont parfois à partir de smartphones, ou proposent des diaporamas avec un sous-titrage qui comprend nombre de fautes d’orthographes, ou encore, comportent la voix de synthèse de Google translate. Dès que vous voyez ce type de vidéo, cela doit vous mettre en alerte pour ne pas partager. Et si vous avez un doute, surtout ne pas partager un contenu sans l’avoir écouté du début à la fin.

La vidéo de l'oignon dans la chaussette est loin d’être la seule sur ce format : d’autres vidéos comme celle affirmant que l’ail mélangé au lait a des avantages curatifs reprennent exactement le même format… là encore, une allégation erronée.


Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions

 


CAN 2019 : LA CAF DEMANDE AU CAMEROUN « DE SE METTRE AU TRAV

News image

La Confédération Africaine de Football a invité le Cameroun à accélérer les travaux sur les différents chantiers de construction devant ... Lire la suite...

Sports | Mercredi, 15 Août 2018

L'affaire Eto'o permettra -t-elle de faire le menage à Fécafoot ?