Régie publicitaire
Cameroun - Election à la Croix-Rouge: Le ministre de la Santé, André Mama Fouda, soupçonné de fraude pré-électorale PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 11 Août 2017 10:44
Il est accusé d'avoir écarté certains candidats en prélude à la tenue de l'Assemblée élective du 21 août prochain.Le 21 août prochain aura lieu l'Assemblée générale élective de la Croix-rouge, présidée par le président de la Commission Ad-hoc, le ministre de la Santé, André Mama Fouda. D'après le quotidien Le Messager du jeudi 10 août 2017, le patron de la Santé est accusé d'avoir écarté certains candidats en violations des dispositions reglémentaires.

"Sur les 14 candidatures enregistrées au départ, plus d'une dizaine avaient été rejetées en cascade par la commission ad-hoc pour divers motifs, avant d'être réhabilités plus tard, en violation des textes organiques de cette institution", dénoncent certains candidats.
En effet, certaines indiscrétions indiquent que les candidats prélablement déclarés inéligibles étaient sous le coup des textes organiques qui encadrent cette élection. Et parmi les noms retenus sur la short list du MINSANTE, à en croire une source proche du dossier, figuraient Serge Ngando Ntonè, Dr Cathérine Billong, Léopold Clovis Noudjio, Bienvenu Naibe Baynabe. Ce dernier,  bien qu'ayant le profil requis pour briguer ce poste a été écarté subitement de la liste des candidats.

D'après certaines sources du quotidien, le comble de cette affaire réside dans le fait que "les candidatures des membres sortants du Comité directeur frappés par l'article 26 (3) des statuts de la Croix-Rouge camerounaise ont été réhabilités en violation des dispositions reglémentaires". Aussi, il faut releveer que personne ne semble maîtriser les conditions,  les contours, encore moins les critères de sélection, peut-on lire dans le journal.

Par ailleurs, souligne le quotidien, quelques candidatures seraient soutenues par des hautes personnalités tapies dans l'ombre et d'autres du fait que les candidats sont crédités d'une certaine prospérité financière. Néanmoins, du côté de la Croix-Rouge camerounaise, ces élections sont impatiemment attendues pour essayer de donner un nouveau souffle à cette institution, orphelin edepuis le décès de son ancien président, William Eteki Mboumoua. Rendez-vous pris pour le 21 juillet 2017 à Yaoundé.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions