Régie publicitaire
SOMMET DU G7 A OTTAWA: TRUDEAU ET MACRON, FRONT COMMUN POUR LE MULTILATERALISME PDF Imprimer Envoyer
Écrit par RFI   
Jeudi, 07 Juin 2018 11:12

Le président Emmanuel Macron est arrivé mercredi soir à Ottawa, quarante-huit heures avant un sommet du G7 qui s’annonce houleux, notamment sur les questions commerciales. Le chef de l’Etat français a été accueilli par le Premier ministre canadien Justin Trudeau et à l’agenda des deux hommes, la préparation justement de ce sommet… Emmanuel Macron et Justin Trudeau ont signé mercredi une déclaration commune dans laquelle ils défendent un multilatéralisme fort, une façon, avant même le début du sommet de la Malbaie, de présenter un front uni face à Donald Trump. Les signaux en provenance de Washington semblent en effet indiquer que le président américain va adopter une ligne dure au G7 et qu’il est prêt à faire cavalier seul pour défendre l’industrie américaine qu’il estime victime de concurrence déloyale.

Sa décision d’imposer la semaine dernière des droits de douanes sur l’acier et l’aluminium a d’ailleurs été très mal perçu par ses alliés qui sont nombreux à penser qu’il ne s’agit là que d’une première salve dans sa croisade pour réduire le déficit commerciale américain. Selon eux l’administration Trump, au nom de ce qu’elle appelle la défense de la sécurité nationale, pourrait multiplier les taxes à l’avenir. D’où l’importance  de se montrer intransigeant à la Malbaie sur le respect des règles du commerce international.

Le format G7 en péril ?

Les Etats-Unis risquent de paraître très isolés à la Malbaie. A Ottawa on indique en effet que face à Donald Trump, les 6 autres membres du G7 vont défendre fermement et dans l’unité leurs positions. Et dans l’entourage d’Emmanuel Macron, on précise même qu’il n’est pas question de tout accepter pour avoir un communiqué commun. Par exemple, la France n’acceptera pas un texte qui ne mentionnerait l’accord de Paris sur le climat. Autant dire que les discussions risquent d’être tendues à La Malbaie. Et les Etats-Unis pourraient comme l’année dernière à Taormine refuser de signer la déclaration finale.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions

 


CAN 2019 : LA CAF DEMANDE AU CAMEROUN « DE SE METTRE AU TRAV

News image

La Confédération Africaine de Football a invité le Cameroun à accélérer les travaux sur les différents chantiers de construction devant ... Lire la suite...

Sports | Mercredi, 15 Août 2018

L'affaire Eto'o permettra -t-elle de faire le menage à Fécafoot ?