Régie publicitaire
La BAD salue les «progrès significatifs » du Cameroun dans les services sociaux et les infrastructures PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 04 Novembre 2017 12:02

Dans le Country Brief du Cameroun, publié le 2 novembre 2017 par la Banque africaine de développement (BAD), cette institution financière panafricaine s’incline devant les efforts faits, ces dernières années par la locomotive économique de la Cemac, en matière d’amélioration des services sociaux et d’investissements dans les infrastructures.«Le Cameroun est l'économie la plus robuste d'Afrique centrale. Au cours de la dernière décennie, il a pris des mesures pour stimuler la croissance, réaliser des progrès majeurs en matière de santé, d'éducation et d'eau potable ; et lancer un ambitieux programme d'investissements dans les infrastructures», souligne la BAD.

L’institution financière relève que les actions de développement ainsi enclenchées par le Cameroun sont dans la droite ligne de ses propres piliers stratégiques. «Les progrès ont été impressionnants. Mais, il faut un grand pas en avant dans la compétitivité des entreprises, afin de créer une économie régionale plus diversifiée et inclusive», commente Simon Mizrahi de la BAD.

En effet, fait remarquer le Country Brief, dans le domaine de l’électricité, environ 2,7 millions de Camerounais auront un meilleur accès à l'électricité, à partir de l'année prochaine, à la faveur de l’augmentation de la production nationale, consécutive elle-même à la construction de plusieurs barrages hydroélectriques dans le pays, avec  le soutien financier de la BAD.

Dans le même temps, apprend-on, «pour réaliser son potentiel dans l'agriculture, qui représente 40% du PIB, la BAD a aidé le Cameroun à doubler la production agricole, ce qui a augmenté de 15% les moyens de subsistance de 4,6 millions d'agriculteurs, contribué à la promotion de l'agroalimentaire, amélioré la nutrition et renforcé la sécurité alimentaire».

S’agissant de l’industrie,  le taux de croissance du Cameroun «a rebondi à 5,7% en 2015, stimulé par l'agroalimentaire et la construction, et le temps de création d'une entreprise est passé de 45 à 15 jours. Cependant, le pays devrait réduire les formalités administratives et faciliter les prêts aux entreprises. Le taux de pénétration de l’internet  a été multiplié par 10», tandis que les investissements dans les télécoms se poursuivent, à l’instar du projet du Backbone de l’Afrique centrale, grâce auquel  1 000 km de câbles à fibre optique seront déployés, grâce à des financements de la BAD.

Au plan de l’intégration régionale, et en dépit du grand déficit en matière d’infrastructures, souligne la BAD, le commerce entre le Cameroun et les pays africains a crû, au cours de la dernière décennie, stimulé  par des projets routiers transfrontaliers soutenus par la BAD, à l’instar du corridor de 535 Km reliant Bamenda, au Cameroun, à Enugu, au Nigeria.

Brice R. Mbodiam

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions