L'actualité en continu
Cameorun - Sous-traitance: Les PME veulent 40% des marchés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par cameroon tribune   
Mercredi, 15 Mai 2013 14:54
Gouvernement_Camerounais«Recommandons au Gouvernement d'initier un projet de loi [appelé] à être voté par le Parlement, rendant obligatoire le recours à la sous-traitance en faveur des PME camerounaises par toute grande entreprise nationale ou internationale en activité sur le territoire du Cameroun, pour un minimum de 40% en valeur des travaux et projets». La recommandation figure en tête de liste du document élaboré par les participants à la deuxième édition des Journées Nationales de la Petite et Moyenne Entreprise. Recommandations énoncées le 10 mai 2013, lors de la cérémonie de clôture de l'événement organisé par le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Economie Sociale et de l'Artisanat (MINPMEESA) à Douala.

Ces résolutions, au nombre de sept, viennent ainsi clore quatre jours d'information et de formation sur le thème: «Sous-traitance et compétitivité des PME». Les participants-plus de 550 entreprises enregistrées-aux conférences, séminaires, ateliers, ont sollicité la «mise en place d'un système d'évaluation annuelle des instructions gouvernementales en matière de politique de sous-traitance». Ainsi que «la mise en cohérence des nombreux textes relatifs à la sous-traitance de manière à rendre visible et transparent le recours aux instruments de promotion et d'épanouissement des PME». Des défis à relever dans une synergie entre l'Etat, les acteurs publics et privés. Tout cela afin de voir émerger des entreprises arrimées aux standards internationaux, capables de rivaliser avec une concurrence autre que nationale.

Dans ce sens, les PME souhaitent voir la Bourse de Sous-traitance et de Partenariat du Cameroun (BSTP) se doter d'un label de certification. Autres attentes: prendre en charge la mise à niveau managériale et technique des petites unités; appuyer les PME dans la recherche de financements et de compagnons industriels à l'extérieur du Cameroun. Mais surtout, faciliter «la relation grands donneurs d'ordres et PME». Première réponse à ces sollicitations, le 8 mai dernier, la BSTP est devenue un groupement d'intérêt économique, avec quatre principales missions. Parmi elles, le développement et la promotion de la sous-traitance comme facteur de création des valeurs, l'organisation de forums, de rencontres et de séminaires au profit des PME sous-traitantes.
Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

Face à face

International

Stat. des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4394
mod_vvisit_counterTotal14081534

Maintenant en ligne : 260 invité(s) 

pub-ccc1

Vos Réactions

 


Cameroun - Football/FECAFOOT: Les résolutions du Comité exéc

News image

Réuni à Limbe lundi, le comité exécutif de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a pris d’importantes résolutions. Notamment concernant ... Lire la suite...

Sports | Mardi, 6 Septembre 2016

L'affaire Eto'o permettra -t-elle de faire le menage à Fécafoot ?