La revue de la presse sur Itunes
L'actualité en continu
L’usine de montage des tracteurs d’Ebolowa réalisé à 80% PDF Imprimer Envoyer
Écrit par camer.be   
Samedi, 21 Juillet 2012 08:49

tracteurs-Complexe-industriel-EbolowaLes ingénieurs indiens sont annoncés sur le site en cette fin de mois de juillet pour l’installation de la chaine de montage, dernière étape importante avant la livraison. C’est un site d’Akak-Essatolo complètement métamorphosé qui s’est ouvert ce jeudi 19 juillet au ministre de l’Economie de la planification et de l’aménagement du territoire. Emmanuel Nganou Djoumessi est venu se rendre compte de l'état d’avancement des travaux de construction de l’usine de montage des tracteurs d’Ebolowa.

 

La quasi-totalité des hangars sont sortis de terre, l’unité de fabrication des pièces est en cours de construction, la construction du bloc administratif est en cours de finitions…

 

A en croire Paul Soppo Moukouri, le directeur général de Immobiliare, la société qui conduit les travaux, le niveau de réalisation de l’usine se situe à ce jour autour de 80%. « Ce qui nous reste à réaliser peut se faire d’ici fin août… mi-septembre. La grosse difficulté est que les indiens attendent encore certains éléments », indique Paul Soppo. Une inquiétude dissipée par des responsables du Minepat qui annoncent dès la semaine qui débute ce 23 juillet, des ingénieurs indiens sur le site pour l’installation de la chaine de montage.

Le changement est tel que le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine d’Ebolowa désigne déjà le complexe agro-industrielle d’Ebolowa comme « l’une des grandes réalisations de Paul Biya en passe d’être une grande réussite ». D’ou la mine joyeuse affichée par le Minepat. « Je suis très satisfait!», a lancé Emmanuel Nganou Djoumessi aux journalistes à la fin de la visite du site.

 

Parfum de détournement

Une satisfaction compréhensible quand on sait que le 20 janvier 2012, soit un mois 10 jours après sa nomination comme Minepat, lorsqu’Emmanuel Nganou Djoumessi effectue sa première visite sur le site, les travaux sont à l’arrêt et les tracteurs et autres matériels agricoles montés pour le comice agropastoral, sont abandonnés dans la broussaille. Alors qu’au regard des termes du marché passé de gré à gré entre le Minepat et la société Immobiliare, en juin 2010 sous Louis Paul Motaze, le délai de réalisation était de 12 mois avec possibilité de prolongations.

 

Le Dg de Immobiliare expliquera au ministre que c’est l’argent qui fait défaut. Mais au cours d’une réunion, le députe Jean Jacques Zam le confondra, démontrant que le niveau d’exécution des travaux est inférieur aux sommes déjà décaissées. A son tour, Paul Soppo indexera des responsables du projet au Minepat.

Mais Emmanuel Nganou Djoumessi a fait la sourde d’oreille sur ces révélations. Préoccupé, dit-on dans son entourage, à suivre les instructions du chef de l’Etat qui souhaite l’aboutissement au plus vite de ce projet, le ministre a plutôt face à ces difficultés, « accordé des facilités via la Caisse autonome d’amortissement » à la société de construction de l’usine. D’où le résultat constaté ce jeudi.

 

10 000 ha de maïs et de riz

La mise en œuvre de ce complexe agro-industriel d’un coût de plus de 3 milliards est une étape vers la culture mécanisée de 5 000 hectare (ha) de maïs et de 5 000 ha de riz, objet de l’accord de prêt d’un montant de près de 19 milliards de Fcfa signé entre le Cameroun et Export-Import Bank of India à New-Delhi en avril 2009.

 

Dans ce sillage, le Premier ministre a créé le 11 juillet dernier, le Programme d’exécution de la convention « riz-maïs » et de la convention « manioc » (Periz-maïs-manioc). A la tête duquel le Minepat à désigné ce 16 juillet, Janvier Oum Eloma, le directeur général de la Planification et de l’aménagement du territoire, au cœur du projet depuis son début.

C’est donc à cet ingénieur agro-économiste installé ce même jeudi à Ebolowa, qu’il faudra demander des comptes si les 10 000 ha de maïs et de riz ne sortent pas de terre ou encore si les tracteurs fabriqués à Akak-Essatolo continuent de moisir dans les hangars au lieu de se retrouver dans les plantations.

 

Cameroun : L’usine de montage des tracteurs d’Ebolowa réalisé à 80%
Cameroun : L’usine de montage des tracteurs d’Ebolowa réalisé à 80%
Cameroun : L’usine de montage des tracteurs d’Ebolowa réalisé à 80%
© camerounactu.net : Aboudi Ottou
Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 
CAMNEWS24-EN_LIVE
CAMNEWS24 sur FACEBOOK Camnews24 sur FACEBOOK Camnews24 WEB TV twitter camnews24tv

HitRadio

HitFmRadio - La radio camerounaise &  internationale


Appli Mobiles

Stat. des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui19359
mod_vvisit_counterTotal21857221

Maintenant en ligne : 204 invité(s) 

Complexe Chimique Camerounais

pub-ccc1